Image default
Immobilier

Tout sur l’achat d’une maison en Espagne

L’Espagne a été durement touchée par la crise financière mondiale et des résultats négatifs sur le marché immobilier en a résulté, avec une chute des prix de l’immobilier allant jusqu’à 30%. Près de 10 ans plus tard, la reprise semble enfin s’opérer, avec des indices montrant une augmentation annuelle des prix dans les grandes villes et stations balnéaires et une hausse nationale globale de 4% en 2017. Le nombre de transactions augmente également,  montrant que les ventes ont augmenté de 16% en 2017.

Ainsi, dans ce guide d’achat d’une propriété en Espagne, nous expliquerons comment concrétiser votre rêve.

Trouver un bien en Espagne

La logique veut qu’avant d’acheter une propriété, vous devez en trouver une qui corresponde parfaitement à vos besoins.

Tout d’abord, vous devez préciser le type de propriété que vous recherchez. Cela peut différer d’un bien immo costa blanca ou sur les autres côtes : costa Almeria, costa Calida, costa Del Sol, costa De la Luz; d’un appartement avec vue sur la mer, d’une propriété dans les belles villes locales, des constructions modernes ou des projets super luxueux.

Faire une liste des exigences de votre future maison vous fera gagner beaucoup de temps une fois que vous aurez commencé à chercher la propriété. Cette initative rendra également le processus beaucoup moins stressant.

Une fois que cela est fait, il est temps de trouver les propriétés qui répondent à votre liste d’exigences. Quelques villes de l’Espagne telles Alicante, Murcie, Marbella, Estepona, Mijas, Carthagène, Torrevieja; offrent de nombreux propriétés magnifiques, un climat clément toute l’année, le tout à des prix convenables.

La démarche de l’acquisition

Dans un premier temps, vous ferez une offre sur la propriété de votre choix, généralement par l’intermédiaire de l’agent immobilier. Si l’offre est acceptée, l’acheteur et le vendeur doivent ensuite signer un contrat d’achat préliminaire et l’acheteur verse ensuite un acompte correspondant généralement à 10% du prix d’achat.

L’acheteur contracte ensuite une hypothèque si nécessaire, bien qu’il devrait déjà avoir discuté de ses besoins avec le fournisseur d’hypothèque. Comme nous l’avons expliqué précédemment, l’Espagne a connu une crise immobilière très grave depuis 2008, qui a eu pour conséquence que les banques ont rendue beaucoup plus difficile l’octroi d’un crédit hypothécaire.

La prochaine étape consiste à signer le contrat de vente (escritura de compraventa) devant un notaire, date à laquelle le prix de vente intégral, les taxes et les autres frais sont dus. Si vous ne vivez pas en Espagne à ce stade, il est conseillé de donner à un avocat l’accès à votre compte bancaire par une procuration afin qu’il puisse se rendre à la banque, recueillir le chèque bancaire puis se rendre chez le notaire pour finaliser le processus.

Related Articles

Faire le plein d’infos sur le blog de l’immobilier

Tamby

Ce qu’il faut savoir sur l’investissement en immobilier

Irene

Comment réussir un investissement dans l’immobilier ?

Irene

Leave a Comment