Autobahnchile.com
Image default
Formation / Education

La méthode Montessori utilisée dans des cas d’autisme : 5 bienfaits

La méthode Montessori est une alternative aux pédagogies classiques. Elle offre à l’enfant plus de liberté dans ses apprentissages, lui permettant de choisir seul ses activités. L’objectif est de développer ses capacités cognitives et de stimuler sa motricité par l’expérimentation et l’autonomie. Cette approche éducative globale (physique, sociale et spirituelle) favorise la confiance en soi des petits, tout en respectant leur rythme d’évolution. Les enfants autistes peuvent être particulièrement sensibles à ce type de pédagogique. Voici 5 avantages qu’elle peut apporter à leur éducation, à condition d’être en accord avec leur suivi médical…

1. Un accompagnement adapté à l’enfant souffrant de troubles autistiques

Le développement d’un enfant atteint d’autisme est différent de celui des autres. La souplesse que permet la pédagogie Montessori leur propose une ambiance adaptée à leur rythme d’apprentissage et leur âge biologique. Cette méthode s’ajuste aux besoins des petits. Dans ce cadre, l’éducateur est amené à inciter et accompagner l’élève autiste, verbalement et physiquement, dans ses découvertes. Il utilise des outils divers, des gestes et des paroles spécifiques.

2. Le développement du langage

Parmi les plus grandes difficultés des enfants atteints de troubles autistiques, il y a la communication et l’intégration des règles sociales. Il faut alors que les parents ou l’éducateur puissent ajuster la méthode Montessori à ce besoin. Il existe différentes façons d’apprendre à communiquer en s’inspirant des grands principes de cette pédagogie. Par exemple, on peut utiliser des signes ou des images, parler fort en articulant correctement ou encore regarder l’enfant droit dans les yeux pour attirer son attention et le faire sortir de son monde à lui, le cas échéant.

3. Une source de motivation et d’intérêt pour l’enfant

La pédagogie Montessori incite l’enfant à aller vers des activités qu’il apprécie, lui et non nous, les adultes. Elle l’encourage à être autonome et à faire les choses de lui-même. L’enfant a donc plus conscience de ce qui l’entoure. Par l’échec ou la réussite, il interagit avec ses pairs et ses éducateurs. Il se compare. Si la méthode ne prévoit pas de remarques positives ou négatives, l’éducateur ou les parents doivent l’ajuster dans ce sens. Un « C’est très bien » ou un « Tu as fait une erreur » peut être bénéfique pour ces enfants particuliers. Cela leur permet de se rendre compte de ce qui est bien et ce qu’il ne l’est pas.

4. Le respect du rythme de l’enfant

Cette valeur est la plus essentielle dans la méthode Montessori. Toutefois, il est important de la relativiser lorsqu’il s’agit d’un enfant autiste. Celui-ci est en général peu enclin aux changements. Il faut donc lui présenter plusieurs fois l’activité afin qu’il en intègre tous les éléments, avant de lui permettre de la refuser.

5. Une stimulation pour l’élève autiste

L’apprentissage en autonomie aide l’enfant à découvrir le monde par lui-même. Mais là encore, l’élève atteint d’autisme doit être accompagné davantage par rapport à ses camarades de classe. Avant de laisser l’apprenant faire seul son activité, l’éducateur doit prendre le temps de lui apprendre les gestes utiles pour manipuler correctement le matériel d’apprentissage.

D'autres articles

Comment bien choisir son école d’esthéticienne ?

Journal

« Comment devenir riche ? » selon Robert Kiyosaki

Irene

L’alternance en région PACA, un jeu d’enfants

Journal

Les métiers du tourisme vous intéressent : le BTS construira votre avenir

Journal

Apprendre à réagir face à un incendie

Journal

Systèmes LMS, des bénéfices pour les élèves et les enseignants

Samantha Net