Autobahnchile.com
Image default
Finance

Réduisez votre facture fiscale en trading avec ces 3 astuces concrètes

Le trading peut s’avérer être une activité économique génératrice de revenus importants, mais il est également important d’être conscient des conséquences fiscales liées à cette pratique. Les gains provenant des opérations de trading peuvent souvent entraîner une augmentation significative de votre facture fiscale.

Savoir choisir son statut fiscal pour le trading

Il existe des moyens légaux et efficaces pour optimiser sa fiscalité et alléger la charge fiscale sur les bénéfices réalisés grâce au trading, notamment grâce au courtier en ligne comme Saxo banque. L’un des éléments essentiels pour mieux gérer sa fiscalité en trading est la définition de son statut fiscal. En fonction de votre niveau d’activité en trading et de vos ambitions, vous pouvez choisir entre deux principaux statuts :

  • Le trader particulier : si vous réalisez uniquement des opérations de trading ponctuelles et que vous ne vous considérez pas comme un professionnel du trading, alors opter pour le statut de trader particulier pourrait être avantageux d’un point de vue fiscal. Cela implique que vos gains seront imposés selon le barème progressif de l’impôt sur le revenu, avec un abattement forfaitaire de 40%. De plus, les prélèvements sociaux sont également applicables à hauteur de 17,2%, soit un taux global d’imposition moins élevé que pour les traders professionnels.
  • Le trader professionnel : si vous êtes un trader actif et que le trading constitue une part importante de vos revenus alors il peut être préférable d’opter pour le statut de trader professionnel. Cette option permet de bénéficier, sous certaines conditions, d’une exonération totale de l’impôt sur le revenu sur les bénéfices réalisés grâce au trading. En contrepartie, vous devez vous acquitter de la TVA, qui sera appliquée aux prestations fournies dans le cadre de votre activité.

Privilégier les investissements à long terme

Les gains issus des opérations de trading à court terme sont généralement soumis à un taux d’imposition plus élevé que ceux provenant d’investissements à long terme. En misant sur des placements à long terme, votre facture fiscale pourrait ainsi être réduite. Les dividendes perçus grâce à ces placements peuvent bénéficier d’un abattement forfaitaire de 40% sur leur montant brut lorsqu’ils sont déclarés à l’impôt sur le revenu. De plus, les plus-values réalisées sur ces opérations sont soumises à un prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30%, incluant impôts et prélèvements sociaux, ce qui est généralement plus avantageux que pour les opérations de trading à court terme.

Profiter des limitations existantes sur certains produits financiers

Certaines limitations fiscales spécifiques existent pour certains produits financiers. Par exemple, les contrats à terme sur indices boursiers peuvent bénéficier d’un abattement de 50% sur les plus-values réalisées si ces transactions respectent certaines conditions, comme une durée minimale de détention d’une semaine. De même, pour les investissements dans les entreprises innovantes via un PEA-PME (Plan d’Epargne en Actions destiné au financement des PME), les cessions réalisées sont exonérées d’impôt sur le revenu après cinq ans de détention des titres.

L’optimisation fiscale dans le trading nécessite une bonne connaissance des règles et astuces associées à cette activité. La maîtrise des différents statuts fiscaux, la diversification des placements ou encore le recours à un fiscaliste spécialisé peuvent vous permettre de réduire significativement votre facture fiscale. Il est toutefois essentiel de veiller à respecter la législation en vigueur et de privilégier une approche éthique et transparente dans la gestion de sa fiscalité.

D'autres articles

La gestion de compte quand on est concubin

Irene

Frontaliers : et si vous faisiez appel à un courtier suisse pour votre crédit immobilier ?

Journal

Souscrire à un petit crédit en gardant la tête haute

Samantha Net

Comment gagner de l’argent avec une banque en ligne ?

Irene

MTB 111, Présentation d’une société SSII trentenaire

Laurent

Comment faire fructifier son épargne sur le long terme ?

Irene