Autobahnchile.com
Image default
Voyage

Devenir chauffeur VTC : tout ce que vous devez savoir

La profession de chauffeur VTC attire de plus en plus de personnes depuis quelques années. Ce métier est encadré par la législation française, qui définit quelques conditions à respecter pour pouvoir l’exercer. Si vous souhaitez devenir chauffeur VTC Toulouse, vous devez disposer d’un permis de conduire (permis B) depuis plus de 3 ans, ne pas avoir de casier judiciaire, et justifier de bonnes aptitudes physiques à la conduite.

Les étapes à franchir pour devenir VTC

La loi française encadre strictement la profession de chauffeur privé Toulouse. Pour accéder à ce poste, vous devez avoir :
• Suivi une formation auprès d’un centre agréé ;
• Passé un examen proposé par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, qui comporte un volet théorique et un volet pratique ;
• Déposé une demande de carte professionnelle auprès de la préfecture ;
• Créé une structure juridique pour encadrer votre activité professionnelle (dans le cas d’une société, vous devez l’immatriculer auprès du greffe du tribunal de commerce) ;
• Inscrit au registre des VTC pour l’obtention de la carte professionnelle définitive, condition à remplir obligatoirement pour pouvoir exercer la profession.

Comment faire le choix de son statut juridique pour devenir VTC ?

Pour devenir chauffeur VTC, vous devez créer une structure juridique pour encadrer votre activité professionnelle. Vous avez le choix entre créer une société ou devenir auto-entrepreneur. D’une manière générale, les chauffeurs VTC préfèrent la création d’une SASU, pour bénéficier de la souplesse de cette structure, mais également pour protéger le patrimoine personnel de l’associé.

Avoir une capacité de transport permet de devenir chauffeur VTC ?

La réponse est non, en principe. L’activité de chauffeur VTC diffère effectivement de celle du transport routier de personnes, même étant capacitaire inscrit au registre des transports. A ce titre, vous pouvez exercer des activités de transport régulier ou de transport à la demande. Vous avez également la possibilité d’exercer des activités de transport occasionnel pour les groupes constitués d’au moins deux personnes.

Profession de chauffeur VTC : la réglementation

Le métier de chauffeur VTC est bien encadré par la législation, et différencié de celui du chauffeur de taxi, notamment. Il existe en effet des différences caractéristiques sur les deux fonctions :
– Le chauffeur VTC n’a pas le droit d’effectuer des maraudes, tandis que les chauffeurs de taxi Toulouse peuvent être hélés sur les routes. Le chauffeur VTC ne peut transporter que les clients qui ont sollicité leurs services.
– Si le tarif des prestations des chauffeurs de taxi est réglementé, les chauffeurs VTC sont libres de fixer le montant de leurs courses. Dans la pratique, il existe des applications dédiées pour fixer le tarif des courses en VTC.
– Il existe des réglementations strictes concernant la taille et la qualité des véhicules utilisés pour la profession de chauffeur VTC.

D'autres articles

Colonie de vacances : un séjour apaisant pour les petits

Irene

2 villes touristiques à découvrir en Chine  

Tamby

Location chez l’habitant à Montpellier

Laurent

Vacances sur l’Île de Ré : craquez pour un camping 5 étoiles !

Journal

Voyager autrement en Australie : 2 lieux insolites à découvrir

Tamby

Les merveilles archéologiques à découvrir pour agrémenter un séjour en Bolivie

Tamby