Image default
Business/B2B

Objectif zéro papier dans les entreprises : est-ce vraiment réalisable ?

Notez cet article

On entend de plus en plus parler de dématérialisation ou zéro papier, un concept qui vise à remplacer dans une entreprise les documents papier par des fichiers informatiques. Ce serait un moyen de mettre fin aux dégâts qu’on pense être dus à la fabrication du papier. Car les défenseurs de ce concept crient partout que le papier est nocif pour l’environnement. Ils vont jusqu’à dire qu’une feuille de papier imprimée passe par l’abattage d’un arbre, ce qui reste à prouver ! Mais, selon certaines réflexions, l’objectif zéro papier est irréalisable. En effet, on pense qu’il est difficile, voire impossible, de se passer du papier qui est incontournable en entreprise.

Le papier est-il un mal nécessaire ?

À entendre certaines personnes parler, on comprend vite qu’elles veulent dire que le papier est un mal nécessaire. En effet, même si elles soutiennent que la production du papier engendre la destruction de la forêt, elles concluent leurs propos en avançant qu’on ne peut s’en passer.

Toutefois, des chiffres sont cités et montrent que l’élaboration du papier n’a pas un véritable impact sur la forêt. Par exemple en France, malgré la production permanente du papier, la surface de la forêt a augmenté de 2/3 en 200 ans. En réalité, pour fabriquer du papier, on utilise à 70 % du bois de coupes et 30 % de déchets produits par les scieries. En outre, le bois utilisé est éco-certifié et bénéficie d’un label de gestion durable. Les défenseurs du papier sont formels sur le fait que l’industrie papetière ait fait des investissements éco-responsables en 20 ans, ce qui a permis de réduire de 80 % les rejets dans l’eau et de 30 % les consommations énergétiques. Pour eux, le papier est une nécessité et n’est pas un mal puisqu’il peut se recycler 5 fois sans que sa qualité ne soit altérée.

Le recours aux technologies non sans conséquence

La dématérialisation tant souhaitée n’est pas sans conséquence. Car les technologies informatiques mises en avant en vue de pousser les entreprises à abandonner le papier peuvent avoir une incidence négative sur l’environnement. Par exemple, les statistiques révèlent qu’un internaute français peut effectuer en moyenne 2,6 recherches sur internet par jour, soit environ 949 recherches par an. Pourtant, chacune de ces actions engendre une émission de gaz à effet de serre. La France comptant 29 millions d’internautes, la totalité des recherches annuelles effectuées sur le web provoque l’émission de gaz à effet de serre qui représente 287 600 tonnes équivalentes de C02. Selon un rapport de Greenpeace, les réseaux de communications et autres data centers se développent tellement qu’en 2020, ils utiliseront autant d’électricité que les États-Unis. Aussi, dans une entreprise française de 100 personnes, 33 courriels sont envoyés par jour. Sur la base de 220 jours ouvrés par an, ces envois de courriels occasionnent des émissions de gaz à effet de serre représentant 13,6 tonnes équivalentes de CO2. Il importe donc de réfléchir encore avant d’inciter les entreprises à s’inscrire résolument dans la dématérialisation.

L’incontournable papier aux avantages évidents

Quoi qu’on dise, le papier est incontournable et ses avantages sont évidents. Une entreprise en a besoin pour laisser une trace physique des opérations liées à son activité. Aussi, on peut s’en servir pour mieux diffuser un texte long. Avec le papier, on crée une émotion plus forte. C’est notamment le cas lorsqu’on crée des affiches, l’impact visuel étant excellent. La cerise sur le gâteau est que le papier se conserve bien et reste en l’état pendant longtemps.

Savoir archiver le papier : une nécessité

On retrouve le papier au cœur des activités d’une entreprise. Et après son exploitation vient sa conservation qui est parfois problématique. La solution qui se présente pour bien effectuer un stockage papier est l’archivage. Il s’agit d’une démarche nécessaire et légale qui passe par tout un processus. Les entreprises, ne parvenant pas toujours à faire ce qu’il faut pour bien archiver leurs documents, sont invitées à solliciter les services d’une société spécialisée. Celle-ci pourra gérer l’archivage du papier en respectant plusieurs étapes. La première est l’identification et l’authentification des documents d’archives de l’entreprise. Après, place à leur stockage avant de les conserver dans des solutions adaptées (armoire, boite d’archivage, container de stockage…) tout en mettant en place des systèmes pour permettre leur consultation en cas de besoin. La dernière étape est la destruction ou le classement final de ces documents archivés.

Au regard de ce qui précède, on peut dire que l’objectif zéro papier est irréalisable, car il est trop tôt pour que le papier disparaisse. Les entreprises en ont besoin pour fonctionner et en sont tellement attachées que la dématérialisation ne fait que balbutier.

Related Articles

Vente et réparation de plotters en Suisse

Samantha Net

Est-ce qu’un système d’alarme est utile ? Et pour qui ?

Christophe

Aménager sa boulangerie : tout le matériel à prévoir

Claude

Leave a Comment