Image default
Rencontre

Rencontre d’une fille sur Badoo : voici mon retour d’expérience

Arrivé à la gare de Lausanne, je retrouve Julienne, une fille de 22 ans, rencontre sur Badoo il y a un an et demi qui était grosse mais qui me plaisait par sa particularité de détester les hommes.

A l’époque je cherchais surtout des contacts pour sortir et agrandir mon réseau mais je n’avais pas plus l’envie de la voir que ça. Jusqu’à il y a quelques mois, je vais sur son FB et je vois ses photos et je m’aperçois que les heures de zumba ont porté ses fruits, et que maintenant son corps, le fruit est arrivé à maturité, prêt à être cueilli. Je fixe donc rendez-vous pour la rencontre, je me déplace c’est la moindre des choses et puis ça me fait voyager aussi.

Arrivé sur place (je post ma position sur FB), je vois une femme aux yeux verts, cheveux coloré d’un noir profond et lissés comme une Geisha. Je ne me rappelle plus de la première phrase qu’elle m’a dite, mais je sais quelle comportait une centaine de mots dite en quatre secondes ! La pauvre elle était vraiment stressée, il fallait la mettre en bonne condition, je ne connais pas les lieux mais ce n’est pas grave nous allons improviser ! Lors d’une rencontre une femme sera autant plus stressée que vous, alors restez calme et montez que vous avez de l’assurance.

Comment détendre l’atmosphère ? Boire un verre dans un siège confortable. Nous rentrons dans un bar de hockeyeur, on prend une bière, on s’installe sur des banquettes vers les tables de billard – l’endroit le plus calme du bar. On discute de tout et de rien, elle se détend. En l’espace de 30 minutes mon téléphone avait reçu une dizaine de notification (que peut-il se passer ?!)

Il est 20h, il est temps d’aller au restaurant – j’en profite pour regarde mon téléphone, deux potes viennent sur Lausanne ce soir, rendez-vous chez une de ses copines ; ils m’invitent pour 22h30. Dans une rencontre il est important de se préparer des plans pour après, cela permet d’éviter de faire trop durer le rendez-vous.

Nous allons dans un restaurant assez chic avec vu panoramique, le lieu est beau on commande sur des Ipad, si une femme se fait une idée de qui tu es, par ta façon d’improviser les choses et de t’identifier au lieu où tu l’emmènes, je pense que j’ai marqué des précieux points là !

La table est petite, cool elle permet le rapprochement, car je l’ai fait beaucoup parler pour la mettre en confiance mais je ne l’ai pas touchée une seule fois ! Je remarque qu’elle se ronge les ongles, j’en profite pour prendre sa main, je la regarde avec contemplation, ça la gêne, je continue, je la caresse comme pour montrer mon soutien à sa repousse ongulaire. On parle de sa meilleure amie qui est une allumeuse de première, et là… pour tout vous dire, elle a parlé 15 minutes, je n’ai fait que d’acquiescer car son accent suisse m’empêchait toute compréhension.

On paie chacun notre part, nous repartons direction de la gare (elle est garée là-bas et mes potes sont censés m’attendre pour aller chez une copine). On se dirige vers le métro, un mec passe un peu près d’elle, je la tient par la taille en guise de protection, en exagérant pour donner une touche d’humour, en montant les marches, je regarde devant moi, ma main va chercher la sienne, nos doigts se croisent instantanément, on arrive devant la gare je lui dis que je suis attendu, son regard est fixe dans le mien, je lui prend la nuque et je l’embrasse, deux secondes après je me recule, elle n’est pas assouvie, continue de m’embrasser, plonge sa langue dans ma bouche, j’ouvre les yeux – cette meuf est vraiment en manque ! On se fait un câlin, et sadique comme je suis avec moi-même je lui demande dans l’oreille, si elle veut dormir avec moi ce soir ; la réponse d’une femme qui déteste les mecs, fait toute la particularité du charme de sa réponse : « j’en ai rêvé cette nuit, vient dans mon lit ce soir ».

Je refuse sa proposition, elle s’en va, me laissant contempler son derrière… j’entends une voix masculine crier mon nom, me déconnectant de mon micro-rêve, mes potes sont arrivés et cours à ma rencontre !

On sort dans un bar, je fais connaissance d’un gars qui a la carte premium au MAD (l’une des plus grosse boite de nuit de Lausanne) je prends son numéro en me disant que ça peut toujours servir. On sort du bar il est 1h30, les filles ne sortent pas, nous sommes 3 mecs à sortir sans être accompagné… Devant la boite, on apprend que la boite a fermé le guichet car c’est complet. J’appelle Kevin, le type du bar, il répond et va entrer il nous attend il peut faire entrer 2 personnes gratuitement avec sa carte membre. On passe dans la file VIP, il négocie pour nous faire entrer et nous voilà à rentrer dans la zone artiste de la boite ! L’ambiance était présente mais les abordages n’ont pas du tous fonctionné et la boite très grande. Ce qui se passe à Lausanne reste à Lausanne.

L’important ici, c’est que je me suis déplacé pour un rendez-vous. Nous sommes jamais sûr du résultat avec une rencontre online, fausses photos, humeur désagréable, mauvaise manière ou même accent dégueulasse peut faire en sorte que le rendez-vous soit plus nul que l’on aurait imaginé. L’important c’est d’avoir des branches auxquels se rattraper. Ne rester pas dans un rendez-vous si la personne ne vous convient pas dès les premiers instants.

Related Articles

Comment trouver un photographe professionnel ?

Laurent

Trouver la bonne personne grâce à Meetic

administrateur

Agence de rencontre : un excellent moyen pour trouver l’amour

administrateur

Leave a Comment